Patient : être hospitalisé

Vos affaires personnelles >

Votre admission

 

Vous allez être hospitalisé(e) dans notre établissement. Voici quelques conseils pour préparer sereinement votre arrivée.

Avant votre hospitalisation : Préadmission
Vous allez être hospitalisé(e) à la suite d’une consultation effectuée dans notre hôpital ? Rendez-vous au service des admissions directement après votre consultation pour constituer votre dossier. Vous éviterez ainsi toute attente le jour de votre hospitalisation.
Le service des admissions est ouvert du lundi au samedi de 8h à 17h.

Le jour de votre hospitalisation : Admission
Avant de vous rendre dans le service de soin prévu, vous devez constituer votre dossier d’admission si vous ne l’avez pas encore fait.  
    
    > Où vous rendre ?
Plusieurs bureaux d’admissions sont à votre disposition pour vous simplifier la démarche :

 Service général des Admissions         → au 1er étage par le hall d’accueil


 Bureau d’admission des Urgences     → 1er étage – accès extérieur dédié aux urgences et aux patients couchés


Bureau d’admission d’Oncologie        → Rez-de-chaussée du site d’oncologie


Bureau d’admission de Radiologie     → 2ème étage – accueil sur le site de radiologie


Bureau d’admission de Psychiatrie    → Site extérieur à l’hôpital accueil au rez-de-chaussée


Bureau d’admission de Maternité      → Site Maternité Gynécologie       
Gynécologie                                          → accueil rez-de-chaussée


Bureau d’admission des Médecine    → Site de Médecine Physique et réadaptation

Réadaptation                                        → accueil rez-de-chaussée


 
    >  Les pièces à fournir  
Votre pièce d’identité : carte nationale d’identité, passeport, carte de séjour, livret de famille
Votre carte vitale d’assuré social justifiant de vos droits, votre livret de famille en service maternité
Votre carte de régime complémentaire : carte d’affiliation et de prise en charge délivrée par votre mutuelle et votre compagnie d’assurance ou votre attestation de Couverture Maladie Universelle (CMU)
Votre carnet de soins si vous êtes pensionné(e) ou victime de guerre
Votre déclaration d’accident si vous êtes victime d’un accident du travail
Votre carte européenne et les formulaires E111 ou E112 si vous êtes patient étranger de la communauté européenne
    
Pour gagner du temps, pensez à actualiser votre Carte Vitale avant votre admission. 5 bornes sont à votre disposition dans différents services : aux admissions, aux urgences, en oncologie, en maternité et psychiatrie.

 Identité et anonymat
Le Centre hospitalier de Brive a une politique d’identitovigilance (sécurité de l’identité).
De multiples professionnels (accueil, hospitalisation, laboratoire, radiologie…) s’occupent de vous et doivent s’assurer de votre identité. Il vous sera donc demandé dès l’admission une pièce d’identité et nous vous demanderons de confirmer vos nom, prénom, date de naissance, tout au long de votre prise en charge.
Si vous ne souhaitez pas que votre présence à l’hôpital soit divulguée, faites-en la demande lors de votre admission.

Hospitalisation d'un mineur

Le consentement aux soins et aux interventions chirurgicales des mineurs appartient au détenteur de l'autorité parentale. Dans le cas où le refus d'un traitement par la personne titulaire de l'autorité parentale risque d'entraîner des conséquences graves pour la santé du mineur, le médecin délivre les soins indispensables.

Le mineur a le droit de recevoir lui-même une information et de participer à la prise de décision le concernant, d'une manière adaptée à son degré de maturité. Dans le cas où le mineur s'oppose à la consultation du ou des titulaires de l'autorité parentale, afin de garder le secret sur son état de santé, le médecin peut mettre en oeuvre le traitement ou l'intervention après avoir tout tenté pour faire changer d'avis le mineur.

Dans ce cas, le mineur se fait accompagner d'une personne majeure de son choix. 

 

Admission en secteur libéral

Certains praticiens exercent une activité libérale au sein de l’établissement dans des conditions réglementées. Si vous choisissez d’être hospitalisé dans le cadre du secteur privé, votre accord doit être stipulé par écrit.

Cas particuliers :
admission en secteur psychiatrie

 

Les obligations et droits des personnes hospitalisées sont régis par les articles L.3211.1 et suivants du Code de la Santé Publique.


Le soin libre :
• Tout patient à partir de 16 ans (pour les mineurs, l'avis du pédopsychiatre sera systématiquement demandé), après prise en charge somatique aux urgences ou à l’UHCD;
• Toute personne ayant besoin d’une évaluation et de soins psychiatriques en vue d’une orientation adaptée à sa pathologie.
• Les patients hospitalisés en soin libre sont dans une démarche d'adhésion aux soins.

Soins sans consentement :
Pour tous les patients qui n'adhèrent pas aux soins, à savoir :
SDT (Soins à la Demande d'un Tiers) : présence de troubles mentaux rendant impossible le consentement aux soins et nécessitant des soins immédiats
PERIL IMMINENT : présence de troubles mentaux rendant impossible le consentement aux soins et nécessitant des soins immédiats + péril imminent pour la santé de la personne
SDRE (Soins à la Demande du Représentant de l'Etat) : présence de troubles mentaux qui nécessitent des soins, compromettent la sûreté des personnes ou portent atteinte, de façon grave, à l'ordre public

Les personnes hospitalisées en psychiatrie disposent de droits de recours fondamentaux énoncés par la loi du 27 juin 1990.

→ Modalités d'admission des patients en soins sans consentement (pdf)


 DIRECTIVES ANTICIPEES : pdfDIRECTIVES_ANTICIPEES.pdf